Les Mondes de Glace

Là où la magie ne suffit pas pour survivre...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellen River

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 18/06/2010
Emploi/loisirs : Archère & Monteuse de Dragon
Humeur : Charismatique

MessageSujet: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Dim 20 Juin - 20:56

Courir, courir, ne pas s'arrêter et semer la meute d'ours. C'était son objectif. Pourquoi aujourd'hui étaient-il agressifs à ce point ? Elle ne savait pas, et ne voulait même pas poser la question ! Pour sauver sa vie, elle devrait se rapprocher du repaire aux dragons, pourvu qu'ils soient d'une autre humeur que ces affreuses bêtes. Oui, Ellen était plus douée avec les dragons qu'avec les ours, et elle venait de le vivre à ses dépends, et avait faillit se faire massacrer. Heureusement pour elle, sa course était sans grand défaut, elle avait de grandes enjambées et trouverait bientôt un compagnon plus... imposant. Allez, encore un effort. Elle allait s'arracher les poumons, s'adonna à un dernier sprint, cracha par terre, un dernier élan, s'autorisa à tourner la tête derrière elle, feignant de se prendre un grand coup de griffe. Il fallait tenter le tout pour le tout !
Ellen s'arrêta net, effectuant un roulé boulé risqué, sortit de sa ceinture un Ocarina blanc, esquiva de peu un prédateur, non, impossible de se concentrer ici, il fallait grimper à un arbre, et la jeune femme ne se fit pas prier, elle venait de recevoir un coup au bras gauche, maintenant, s'élancer, sauter, elle atteignit une branche froide, évita de se déconcentrer face aux frissons, elle eut peur de perdre sa cuisse, mais trois filets de sang s'en dégageait. Comment en était-elle arrivée là déjà ? Ah oui, elle avait voulu dresser un ours, sauf qu'ils semblaient moins aptes et moins intelligents que ses amis les dragons. Pas de chance, enfin, elle devrait compter sur leurs aides. Un souffle, elle fermait les yeux, espérer qu'ils répondent. Elle suait et ses bronches hurlaient à l'aide.
Craquement de branche.
Tenir Droite .
Ellen se rattrapait de justesse, serrant les dents en découvrant que son mollet venait d'être pris en chasse par ce qui semblait être le plus grand de toute la meute. Elle se replia, constatant que l'arbre ne tiendrait pas longtemps. Referma les yeux, recommença à jouer de l'Ocarina. Pourvu que les Dragons reconnaissent que c'était elle, qu'ils sentent son odeur. Elle ne tiendrait plus longtemps.
Dans un dernier élan d'aventurière, elle utiliserait tous ce qu'elle savait faire pour se rendre le plus haut possible. Changer d'arbre, bondir, grimper, attraper une branche, se rattraper sur une autre parce que la précédente cédait, se rattraper encore parce qu'il fait froid, parce que ça glisse, parce que les ours font trembler les arbres. Monter encore un peu, utiliser toutes ses compétences, s'arracher un reste de respiration, tenir droite, tenir nerveusement, jouer de l'Ocarina, avec toute son âme. Non, il était impossible qu'elle finisse bouffer par de telles bêtes ! Dans les pires des cas, elle devrait se servir de ses pouvoirs, mais elle n'en avait aucune envie, elle n'était pas encore en train de se faire dévorer !
Pas encore !
Les ours se mirent à plusieurs sur la même cible, un dernier espoir, vite, ranger l'Ocarina, avoir les mains libres. Ellen était au plus haut des arbres, sans compter l'Arbre Monde, qu'elle apercevait très bien. Fermer les yeux, se concentrer sur son atterrissage.
La jeune femme bascula dans le vide, tendant une main vers le ciel, faisant jaillir un fouet.
Pas le temps de réfléchir.
Ellen ouvrit les yeux.
SAUVEE !
Elle mit quelques secondes avant de bien se rendre compte, d'abord parce qu'elle souffrait de ses jambes et de son bras, mais parce qu'elle se trouvait dans un endroit bien mouillé, sur ... une langue ? Le dragon ! Elle regardait devant elle, se leva, s'accrocha à ce qui lui semblait être une dent, la bouche s'ouvrit, juste pour qu'elle passa, qu'elle grimpe. Le dragon s'était posé sur l'Arbre Monde ! Elle soupira, prit une énorme bouffée d'air en se posant sur la nuque de la majestueuse créature venant de lui sauver la vie. Elle se permit même de s'écrouler sur lui, de lui ouvrir les bras, ce qui provoqua chez la bête un crie, de satisfaction, peut-être.


" Sur Ervyne ! Merci drakeîn ! "

Ellen se posa quelques minutes, contemplant la splendeur de ce monde auquel elle avait tout donné, mais ses blessures la gênait, et il était hors de question de les remettre à quelqu'un, elle devrait se trouver un guérisseur à la citée, et pourquoi pas aller à l'école, elle trouvait l'agressivité des bêtes assez dérangeante ces temps ci, il valait mieux prévenir du monde, prévenir les caravaniers et les soldats.

" Drakeîn, ça te dit un petit tour en ville !? Tu n'auras qu'à me déposer au Forum. On va juste faire un peu de bruit ! "

Ainsi soit fait, Ellen ne pouvait pas communiquer directement avec les Dragons, mais elle était devenue une amie fidèle de certains d'entre eux. Bien, s'assoir correctement, entre la nuque et les ailes. Mouvement du bassin... Le dragon s'élança en l'air, hurlant tous ce qu'il pouvait, les ours répondaient d'abord, avec rage, et d'autres dragons vinrent se mêler au vol.
Drakeîn ralentit l'allure, s'apercevant que sa monteuse suffoquait. En effet, Ellen perdait une quantité incroyable de sang, et elle se tenait maintenant avec son fouet, qu'elle avait fait jaillir dernièrement, tourné autour du coup de sa monture. Il fallait faire vite, sinon elle ne tiendrait pas.
* Tenir Droite . *

La ville, bien tranquille d'abord, tomba dans un silence lourd, et puis, les cloches se mirent à sonner, à tout rythme, les gardes s'alignaient, les mages se préparaient à attaquer. Une dizaine de Dragons arrivaient à toute allure sur eux. Puis, ils s'arrêtèrent tous en haut de la montagne, criant, un par un, et laissant le plus grand passer la barrière que Guillan avait crée. Passer la barrière ?
La ville s'agitait, les passants paniquaient ! Un Dragon ! Un Dragon, énorme ! Il venait de se poser là !

Drakeîn se posa en douceur, hurlant pour se créer de la place, sur son dos, Ellen s'était encapuchonnée, elle avait fait disparaitre son fouet, mais sembla bien incapable de pouvoir descendre d'elle même, alors, le Dragon, intelligent, tourna la tête, déplia une aile de tout son long, et l'aida à glisser. Il avait le dos en sang, pour cause, la jeune femme en avait perdu une bonne quantité. Elle se maintenu à sa peau, s'approcha de sa tête, embrassa la créature, sous le silence de la Citée, et murmura quelques mots à la bête. " Je viendrais te laver aux puits, si d'ici là, un Pilier ne l'a pas fait . Va . "
Il ne se fit pas prier, hurlant une dernière fois, sa projection fut rapide, et suivit de ses compères, il retrouvait le ciel et la forêt, un dernier regard derrière lui :
Ellen disparut dans une fourmilière choquée. Elle tenait droite, marchait mal, saignait, serrait la mâchoire. Pas possible d'aller plus loin. Elle se posa contre un mur gris, elle ferait un bon somme. Et s'il fallait qu'elle faille de mourir, elle donnerait ses blessures à un pauvre passant. Pourvu que quelqu'un la trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Ven 25 Juin - 20:06

Le général avait utilisé le grand pavois qu'il avait emprunté à la salle d'entrainement pour se déplacer plus vite. Se tenant droit dessus accompagné de l'empereur, ils purent constaté que les dragons n'avaient pas laissé de dégâts apparents. Ils descendirent au milieu de la foule qui s'était pressé autour de la blessée. La foule en les reconnaissant préféra s'écarter et les laisser descendre de leur perchoir, mais certaines personnes plus courageuse ou plutôt plus idiotes ne détournèrent même pas le regard et étaient occupées à fouiller la blessée pour la détrousser, à moins qu'il n'avaient d'autres idées plus lubrique en tête. Slayn méprisait les individu de ce genre. Il n'y avait rien de plus lâche que de s'en prendre à une personne déjà à terre. Sa colère amplifia quand il reconnu la personne à qui ils osaient s'en prendre.

Oubliant toute retenue que lui imposait son rang, il se dirigea vers les voleurs et posa sa main sur l'épaule de l'un d'eux. Celui ci se retourna, surpris, et avant qu'il n'ai eu le temps de se rendre compte de ce qu'il se passait, le général lui décocha plusieurs coups de poings avant de le lancer dans foule. Ses collègues voulurent aller à la rescousse de leur camarade, mais le sort qui leur fut réservé ne fut guerre plus enviable et bientôt l'endroit fut dégagé.

S'agenouillant devant la belle au bois dormant, il lui donna quelques petites tapes sur la joue pour la réveiller


"Je comprend mieux la raison de tout ce battage^^ Je vais faire venir une équipe médicale."
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Ven 25 Juin - 20:42

Ezekiel ne se cachait pas, et leur stature impressionnait les passants. Les plus censés s'étaient écartaient, certains s'attarder à vouloir voler la blessée. Une blessée sur qui, seule quelques couteaux et quelques bourses étaient à voler. Un Ocarina était mal dissimulé sous sa ceinture, mais Slayn frappa celui qui partait en le volant. L'Empereur n'avait pas encore regarder la blesser en face. Cependant, il n'en doutait pas. Quelqu'un qui arrivait à vol de dragon :
Ellen River.

L'Empereur laissa Slayn la secouer doucement. Il se baissa tout de même près d'elle, les yeux inquiets. Il ne suppliait pas du regard, mais il grimaça en laissant ses doigts parcourir la jambe gravement blessée de la femme. Le général assura qu'il allait appeler une équipe médicale, et la voix du jeune souverain sonna fermement, à voix basse, mais il n'y avait pas d'appel.


"Fais vite . "

Sa gorge se nouait, et heureusement que Slayn s'était occupée de foutre des poings aux voleurs. Sinon, Ezekiel aurait, littéralement, tout pulvériser.



~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Ellen River

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 18/06/2010
Emploi/loisirs : Archère & Monteuse de Dragon
Humeur : Charismatique

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Ven 25 Juin - 20:54

On lui faisait les poches, pour le peu qu'elle avait sur elle. Elle avait fermé les yeux, en train de partir dans un état second, consciente cependant. Elle faillit réagir quand elle sentit l'ocarina lui être dérobée de sa ceinture. Mais elle ressentit quelques tremblements : quelqu'un frappait autour d'elle, et elle reconnut, quelque seconde pour tard, la présence de deux êtres bien important. Une main d'homme vint se poser pour lui donner quelques tapes sur les joues. L'obligeant à revenir parmi eux. Elle sourit faiblement en sentant les doigts de l'Empereur sur ses blessures. Elle sursauta presque, la douleur la lançait.
Elle ouvrit un peu plus les yeux quand sa voix claque sec.
" Fais vite " .
Elle suffoquait, commençait à suer. Elle aurait donner n'importe quoi pour qu'un corps mort se trouve à proximité d'elle et lui refourguer toutes ses blessures. Elle se trouvait bien gentille, des fois. Mais elle referma les yeux et respira profondément. On s'occupait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Ven 25 Juin - 21:40

Le général était déjà en train de discuter avec quelques militaires qui avaient enfin fait leur apparition après avoir calmé la foule encore paniquée. la conversation se termina par un "exécution!" du général et un salut militaire de la part des soldats qui partirent d'un pas pressé.

Il dégaina alors son épée et commença à surveiller les alentours pour protéger l'empereur et sa soeur en attendant que ses soldats ne reviennent avec des secours.

Ne préférant rien dire, il était malgré tout surpris de la trouver là. Celle ci avait disparue de la circulation depuis pas mal de temps déjà et il n'espérait vraiment pas la revoir blessée et ayant besoin de l'aide des autres.

En tout cas, son arrivée allait changer pas mal de chose au château. Les relation entre l'Empereur et sa soeur étaient pour le moins... tumultueuse.

Parfois le général se sentait dans la peau d'un arbitre d'un match de lutte. Quand les deux parties s'affrontaient, c'était violent, mais au final, c'était toujours l'arbitre qui ramassait les derniers coups et qui devait calmer tout le monde.

Il était fatigué...

Finalement une petite troupe de soldat arriva avec une civière et quelques infirmiers. Il donna aussitôt les consignes pour que l'on s'occupe de la blessée.

Il la posèrent sur la civière tandis que le généralissime s'approcha de nouveau de la blessée. Il releva alors sa manche et lui tandis son bras nu pour qu'elle lui transmette une partie de ses blessures et soulager ses souffrances. Slayn n'était pas forcément sado-maso, mais il avait le sens du sacrifice et du devoir. Effectuer ce geste était normal pour lui qui était au service de l'empereur et donc de sa famille. Et puis deux personnes avec des blessures légères étaient plus faciles à soigner qu'une seule avec des blessures graves


"Allez y doucement je vous prie... enfin... même si ce n'est pas trop le moment... Je suis heureux de vous revoir^^"
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Sam 26 Juin - 14:30

Ezekiel se tenait tendu, il aurait voulu crier et lui demander qu'est-ce qui lui avait prit, comment elle s'était débrouillée pour revenir dans un tel état, mais son cœur s'arracha et il serra juste la mâchoire et les poings. Slayn prenait tout en main avec une efficacité fulgurante et il comprenait jour après jour pourquoi ses parents l'avaient gardé et pourquoi il ne semblait pas lui même vouloir s'en débarrasser. Pourquoi il le trouvait le plus fort, et le meilleur.
Personne ne lui arrivait à la cheville.

L'Empereur ouvrit la bouche quand il remarqua que sur la civière, Slayn avait tendu le bras. Il n'aurait jamais osé faire la même chose, et chercha désespérément quelqu'un à sacrifier autour de lui. Un soldat, n'importe qui.
Il se ravisa, il devait se maitriser. Pour Slayn, pour Ellen, c'était elle qui avait besoin d'aide.
Il se contentait alors de regarder, il semblait avoir échanger sa place avec Slayn. Il faisait office de second, la boule au ventre.
Slayn ferait un excellent Empereur ...



~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Ellen River

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 18/06/2010
Emploi/loisirs : Archère & Monteuse de Dragon
Humeur : Charismatique

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Sam 26 Juin - 16:26

Ellen se sentit porter sur une civière, elle se sentait à la fois complètement légère, et tellement lourde, à devoir se supporter. Faisant son possible pour réguler son rythme respiratoire et sa fréquence cardiaque. Elle sentait sa jambe se contracter, encore, elle aurait donner n'importe quoi pour tout donner à quelqu'un ou pour qu'on l'achève sur le champs.
Une autre chance vint se poser à elle, alors qu'elle se sentait vraiment mourir.
Slayn avait passé son bras au dessus de la civière et découvrait une peau immaculée. Il ne se rendait pas compte que cela était douloureux, vraiment. Ellen suppliait des yeux, elle ne voudrait jamais faire ça, mais elle se savait presque perdue, la blessure s'infectait gravement, mais elle pourrait s'arranger.. Il fallait essayer.
Elle se redressa à peine, bougea un peu dans la civière, elle ne voyait pas grand chose, et elle fut ravit de remarquer par contre qu'elle entendait encore - malgré que peu distinctement - car elle arrivait à comprendre les paroles du Général Chef. Elle soupira, ce qui eut l'effet de la faire tousser, elle eut une force juste suffisante pour amener sa main à sa bouche : et voilà que de sang lui sortait de la bouche. Elle serait morte d'ici quelques minutes.
Ellen rassembla encore ses forces, fixa le bras de Slayn, leva une main tremblante et fébrile, elle lui attrapa le poignet. Ses yeux s'étaient fermés et elle se concentraient sur sa douleur et sa blessure. Il était hors de question de le faire souffrir, car elle savait cette opération très douloureuse pour le receveur, alors, elle fit le trie dans sa blessure et décida de garder sa blessure au bras, qui était moins importante. Sa cuisse ou son mollet, elle décida que son mollet était le moins douloureux.
En quelques secondes, la large ouverture qui s'ouvrir à son mollet se referma et commença à s'ouvrir sur le bras de Slayn, mais elle serra son poignet plus fort, elle ne lui donna que la blessure, elle avait envoyé une simple pression au cerveau du généralissime, mais faisait en sorte de garder la douleur, elle tremblait de partout, mais avait reprit des couleurs.
Sa main bascula sur le côté avec comme blessure son bras et sa cuisse ouverte avec trois grands coups de griffes. Effrayant.
Elle s'était évanouie juste après avoir finit la manoeuvre et réussit son objectif dans celle ci, chose qu'elle n'avait encore jamais faite : administrer une blessure, sans la douleur de la blessure en elle même, juste de l'ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Sam 26 Juin - 17:18

Le général adressa un sourire amical à la jeune femme quand celle ci serra son poignet. Il regarda alors sans un mot son bras s'ouvrir gardant pour lui la douleur de l'ouverture. En revanche, il ne sentit pas de douleur aiguë par la suite, juste la gène pour le mouvement qu'occasionnait un muscle tranché. Comprenant le tour de passe passe que l'archère avait du faire, il ferma les yeux et se contenta de dire un timide "Merci" pour exprimer sa gratitude.

Il tendit alors son bras à un des infirmiers qui s'empressèrent de lui faire un garrot pour stopper l'hémorragie. L'état de la soeur de l'empereur était toujours préoccupant, mais celle ci perdait à présent beaucoup moins de sang et souffrait un peu moins, ce qui leur permettrait de gagner du temps.

Il voulu alors se consacrer de nouveau à son maître et il eut une idée en voyant qu'une deuxième civière était à disposition.


"Hé là! C'est pas juste qu'elle ai le droit d'être transporté et que moi comme une andouille j'utilise mes jambes! Je veux une civière! execution!"

N'osant pas contredire leur chef sur cet ordre pourtant absurde, il s'empressèrent de lui apporter un civière et l'aidèrent à s'allonger, les deux blessés étaient à présent côte à côte.

Face à la bêtise de ses soldats et leur manque de réaction face à cet abus d'autorité, le général ne put s'empêcher de leur lâcher.


"Pffff... Bande de pantins va! La prochaine fois je vous demanderai directement de sauter dans un puits! Enfin bon... maintenant, j'y suis j'y reste."

Il se tourna alors vers son empereur et dit avec un sourire énigmatique.

"Sire! Je ne suis officiellement plus en état de remplir mes fonctions^^ C'est à vous de prendre à présent la direction des opérations. Quel itinéraire prendre, où aller, manœuvrer les gardes et protéger le groupe en cas d'attentat. La vie de vos proche est entre vos mains^^"

Il n'était pas inquiet de laisser cette charge à son empereur, et puis gérer une situation où il ne pouvait pas contrôler les éléments extérieurs allait être formateur pour lui. Il n'y avait pas de réels dangers à craindre à présent, au pire, peut être en passant par la ville basse auraient-ils une altercation avec quelques réfractaires, mais son maître était largement capable de gérer cela. Même si lui même pouvait penser que non. Et puis surtout, pendant que l'Empereur faisait le boulot, lui allait enfin pouvoir DORMIR!!! du moins pendant le trajet.

"Allez, bon courage Sire!"

Et sur ce, il ferma les yeux espérant enfin trouver le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Sam 26 Juin - 18:12

Ezekiel analysant tous ce qui se passait, il trouva le pouvoir d'Ellen fantastique et bien cruel, un pouvoir d'égoïste se dit-il avant de réfléchir un peu plus longuement : elle avait eut l'occasion de se sauver mais ne l'avait pas fait. Elle avait attendu en espérant, mais n'avait agressé personne. Pourquoi se préoccuper tant des autres alors qu'ils pouvaient nous servir ? Il ne la comprenait pas, mais fut admiratif face à Slayn, jusqu'à ce qu'il ait envie de le tuer, des fois, il se demandait s'il n'arrivait pas à lire ce qu'il pensait. Bien sûr, il ouvrit les yeux ronds quand les soldats se firent rouler et que son bras droit s'annonça officiellement " hors d'usage ". Il reléguait le reste à l'Empereur qui d'abord, resta figé.
Il ne s'attendait pas du tout à ça !
" La vie de vos proches est entre vos mains "
Le général chef semblait bien sûr de lui, mais Ezekiel se savait compétent, il n'avait juste jamais eut l'occasion de faire ça dans ce genre de situation, il se sentait tout de même affreusement mal, il ne pourrait pas tuer simplement tout le monde et passer tranquillement ? Non, prendre en main.
Etre un Empereur digne de ce nom.
Sa folie dans ses yeux se lisaient toujours, mais un sourire venait de s'afficher sur ses lèvres. Il dégagea son manteau qui fit découvrir de magnifiques vêtements de soies et de cuirs, avec du métal, ici et là, le jetant sur Slayn, en guise de boutade et de remerciement, de couverture aussi.
"Bon courage Sire "
Une phrase qui résonna dans sa tête.
Il retira un de ses gants et empoigna le long sabre au manche dorée, tissé de cuir noir, la lame qui se dégagea était fine et semblait émaner du corps même de l'Empereur, qui se tenait droit, et qui repoussait toutes ses tentations à tuer.

Ezekiel ordonna d'abord à ce que chaque infirmier soit escorté de deux soldats, et rajouta à cela et aux porteurs des civières la garde de six soldats. Il assurait lui même le passage en ville et l'itinéraire, pour cela, il savait comment mener à bien les soldats : télépathie et.. poissons rouges ?
En effet, des multiples poissons rouges et volants circulaient tout autour et dans le convoi. Ezekiel avait l'œil sur tout, entendait tout, comprenait tout. Il envoyait ses ordres par sa propre voix ou par des petits poissons rouges, qui virevoltaient gaiement. Ils commencèrent l'ascension. Ils étaient au Forum, et donc, le meilleur moyen de remonter au château - parce qu'il était mieux d'aller là bas -, était de passer par les avenues qui menaient à la tour Astronomique, là bas, il faudrait contourner l'Ecole, et il serait vite arrivé.
Le convoi partit au pas de course, mais les civières ne tremblaient pas de tout les côtés. En effet, un mage avait prononcé quelque mot pour que les corps ne ressentent pas les perturbations.
Il n'y a pas de réelle difficulté à traverser les avenues, déjà parce que les soldats étaient tous armés et prêts à se défendre, mais aussi parce que l'Empereur en personne ouvrait la marche, son sabre à la main. On laissait passer les civières, et le seul dérangement qu'il y eut fut un homme, sobre, qui poussa un juron contre son enfant qui réclamait de revoir le Dragon. Ce qui était gênant là dedans, c'est que l'homme avait répondu à son enfant, très distinctement " On se fout de le revoir ! Tant mieux qu'il soit parti ! J'espère qu'en partant, il aurait fait fermé son clapet à quelques soldats ! ". L'Empereur, déconcerté, - mais semblant toujours aussi calme et ferme - arrêta les civières et se planta devant l'homme, qui se sentit fondre, mais qui était toujours en colère. Ezekiel là, vraiment, ne pouvait plus se retenir, mais le regard de ses soldats, qui attendaient, le reprirent. Il se contenta de dire " j'espère qu'aucun de ces soldats vous sauveront la vie le jour où vous en aurez besoin ! ".
Ezekiel allait exploser, décidément, il n'aimait pas le peuple. Il restait cependant avec un objectif en tête : arriver le plus rapidement possible au château. Il prit des nouvelles des blessés, ordonna à ce qu'on fasse baisser la fièvre d'Ellen quitta à s'arrêter un instant. Et ils reprirent à pas rapide leur but.
La tour astronomique était connu pour abriter quelques mages et donc, peut-être, des infirmiers. Ici, il délivra un message à un de ces étranges poissons, qui revient très vite accompagné de deux médecins compétents. Aussi, il changea les rôles des porteurs de civières, quelques positions, et il arpenta sa dernière destination.
Contourner l'Ecole fut difficile car les élèves étaient curieux et sortaient de toute part pour cause tous ce qui s'était déjà produit depuis le matin. Mais Ezekiel n'eut pas à recourir à la force, et il aperçut vite la forteresse devant lui. Il jeta un air blasé à son bras droit et soupira. Il ne s'accorda quand même aucun repos tant qu'il n'eut pas mit les pieds dans une grande court. Le plus important restait à faire. Il donnait de multiples ordres à des infirmiers et toutes sortes de mages plus ou moins jeunes et plus ou moins fous. Il fit appeler quelques soldats et leur ordonna de veiller en organisant des rondes en ville.
Tout fut très rapide. Les ordres allaient ici et là, sans que l'Empereur ne s'arrête, il avait la situation bien en main, même si maintenant, ses yeux trahissaient un agacement et une certaine fatigue.
Quand il n'eut plus qu'à s'occuper de Slayn et Ellen, il demande à ce qu'ils soient menés dans la grande Infirmerie .


-> Chateau . La Grande Infirmerie .



~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   Dim 27 Juin - 15:34

(h.j Bien! J'ai créé le sujet au château, tu n'a plus qu'a faire le premier post Ezekiel^^)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vol effrayant. Un atterrissage remarqué .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme vous l'avez remarqué.
» Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible [...] ♦ Amy (L) & Lilieth
» Personnage dragon le plus effrayant
» Un conte effrayant
» Personnage masculin le plus effrayant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Glace :: La Cité Blanche :: Le Forum-
Sauter vers: