Les Mondes de Glace

Là où la magie ne suffit pas pour survivre...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les geôles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Les geôles   Jeu 8 Juil - 17:02

Certainement la zone la plus sinistre du château. A l'instar de la grande prison centrale de la citadelle, cette zone est exclusivement réservée aux prisonniers politiques et aux grands criminels jugés trop dangereux ou trop gênants à l'empire pour mériter d'être encore connus du grand public.

C'est un endroit ou ont été oubliés un grand nombre de traîtres ou de héros selon les points de vues. Toute personne ayant été transféré à cet endroit n'en est jamais ressortie. (à l'exception du maître d'arme qui curieusement ne s'attarde jamais sur le sujet.)

Enfouie au plus profonds des fondations du château dans un complexe de galeries souterraines aménagés pour l'occasion. Aucune lumière extérieure ne pénètre en ces lieux. Les murs sombre et humides sont éclairées par la lumière blapharde de quelques torches qui donnent une ambiance toute particulière aux lieux. L'attraction locale y est la torture, gérée par des professionels en la matière, aimant vraiment leur travail et ne lésinant pas sur les heures supplémentaires.

C'est un lieux de mort, de tristesse ou résonnent en permanence les hurlement de douleurs et de désespoir des détenus.

Cet endroit à l'accés strictement réservé aux militaires et à l'empereur existait bien avant l'arrivée du nouveau généralissime. Mais celui ci à su pousser cet endroit au maximum de sa capacité depuis sa mise en place. On dit d'ailleurs que c'est ici que s'expriment les plus noirs aspects de l'empire. Personne n'a jamais osé le vérifier...
Revenir en haut Aller en bas
Zilean Volimar

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 26
Localisation : Salle d'arme ou Ecole Militaire
Emploi/loisirs : Maitre d'arme/Professeur/Capitaine
Humeur : Fatigué

MessageSujet: Re: Les geôles   Jeu 8 Juil - 21:47

L'escalier noir de saleté, les barreaux noires, les toiles d'araignées, la suif, l'odeur, tous cela insupportait le Maitre d'Arme qui avait passé ses pires moments dans cette endroit.

Zilean dut s'arrêter plusieurs fois, les cicatrices des tortures qui lui avaient été faites lui faisaient terriblement mal, ses souvenirs de ses plus sombres moments lui donnaient la nausée, mais l'arrivé de Joshua lui avait rameuté toutes ses terribles épreuves, il lui fallait les combattre, une fois de plus, pour s'en débarrasser.

En descendant lentement dans les geôles, il voulut s'armer d'un balai, pour dégager toute cette saleté qui empoisonnait l'air, comment avait-il put survivre ici, il l'ignorait, mais cela lui faisait froid dans le dos, rien qu'à l'idée de repasser derrière les barreaux.

A la fin de sa descente, il aperçut une silhouette familière, celle du Généralissime, que faisait il ici?

Zilean l'observa avant de s'en approcher, car avant d'aller aux geôles, il était passé dans la salle d'entrainement que Slayn avait "légèrement" abimée, l'homme semblait blessé, cela ne devait pas être grave, sinon il ne serait pas dans les geôles.



"Général, vous ici, cela m'étonne."

Le Professeur s'étonna de la faiblesse de ses paroles, il avait du mal à parler ici, l'ambiance le gênait pour parler normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Les geôles   Ven 9 Juil - 14:19

Un instant d'hésitation, puis un sourire malsaint qui se dessine sur ses lèvres, dans la silhouette du généralissime, une autre se dégagea de derrière, des yeux fous qui surprennent, il prit vite parole.

" Peut-être puis-je vous retourner la question, Volimar ?! "

Le jeune Empereur se tenait, confiant, mais terriblement las. Il venait tout juste d'arriver avec Slayn, et il ne comptait pas avoir de spectateur. Alors, il ne laissa pas le temps de réponse et prit les devants, ferme.

" Il serait préférable que vous retourniez à la surface, Maitre d'Arme. Votre présence ici ce soir n'est pas une bonne idée. "

Ezekiel se tut, il espérait juste que Slayn n'avait pas prévu ça, que c'était un accident et que Zilean repartirait. Sans soupirer, de respiration qui s'entende, l'Empereur attendait.



~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Les geôles   Sam 10 Juil - 0:06

--> Infirmerie.

Le généralissime avait entraîné son maître dans les profondeurs les plus noires du château. Avançant sans hésitation dans l'immense réseau de galerie souterraine, il semblait connaître parfaitement les lieux, et ne montrait absolument aucune émotion à l'entente des cris de douleurs qui résonnaient au loin. Le Passager noir (h.j petit hommage à Dexter) semblait se montrer de plus en plus tandis qu'ils s'enfonçaient sous terre.

Entre les plaintes et les gémissement des détenus qui les entouraient derrière leurs barreau sordides, une voix familière interpela le général.

Se retournant alors, il aperçut alors le maître d'arme. Etant à présent officier d'état major, il était en droit de se promener dans ces lieux, mais cette visite impromptue était plutôt gênante. Personne ne devait voir, ni même savoir ce qu'il allait se passer dans durant les prochaines minutes.

S'approchant alors de Zilean pour rattraper l'indélicatesse de son maître et se contenta de dire.


"Capitaine. A votre mine, j' imagine parfaitement les raisons qui vous ont pousser à revenir en ces lieux... Mais le moment est mal choisi.

Vous ne pouviez pas le savoir mais je viens de faire évacuer ce niveau. Si vous souhaitez continuer plus loin, vous violerez un secret d'Etat, et serez reconnu coupable d'espionnage ainsi de haute trahison. Inutile de vous préciser que vous seriez puni en conséquence..."

Face à l'état d'esprit de l'empereur, il pousse un soupir et ajoute

" Ziléan je me vois dans l'obligation de vous intimer l'ordre de quitter ces lieux immédiatement."
Revenir en haut Aller en bas
Zilean Volimar

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 26
Localisation : Salle d'arme ou Ecole Militaire
Emploi/loisirs : Maitre d'arme/Professeur/Capitaine
Humeur : Fatigué

MessageSujet: Re: Les geôles   Sam 10 Juil - 2:17

Le vieil homme fut surpris par la présence de l'empereur, mais aussi par l'incitation des deux a ce qu'il s'en aille, cela lui paraissait louche, bien trop, mais un ordre, et surtout un tel avertissement le dérangeait, pour une fois qu'il voulait affronter ses démons, on lui ordonnait de leur tourner le dos, cela rongeait un peu l'homme.

"Pardon votre Altesse, vous n'êtes pas au courant de mon passée ici, probablement. Je ne sais ce que vous souhaitez faire ici, mais j'ai besoin de me recueillir ici, vous pouvez me comprendre, non?"

Zilean vu les expressions graves des deux autres personnes, il n'était pas le bienvenu, et il venait d'être le témoin de quelque chose qu'il ne devait pas connaitre, il se devait de s'en aller pour respecter son vœu d'allégeance à son souverain, mais l'aura des deux hommes le dérangeait trop pour qu'il s'en aille comme cela, l'ambiance lourde et malsaine des geôles n'aidaient pas le vieillard à réfléchir, il était de trop, mais il n'arrivait pas à se déplacer, ses jambes refusaient de se mouvoir.


"Je suis désolé, mais le vieillard que je suis à ses articulations qui se sont bloqués, c'est surement dut à mes mauvais souvenir, vous n'avez qu'à me laisser là et descendre seul, je remonterait quand je me serait débloqué, mais je suis désolé, mais je n'arriverait pas à bouger d'un pouce."

Il ne regardait pas les hommes, sinon ils auraient put croire à une rébéllion de la part du Maitre d'Arme, mais ce n'était pas le cas, sa curiosité et le malaise d'être dans ces lieux avaient bloquées l'homme sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Les geôles   Sam 10 Juil - 10:37

Ezekiel allait exploser. Heureusement, il était de ceux dont on ne pouvait pas voir ce genre de sentiment, seulement, sa seule folie fut suffisante à allumer toutes les torches du long couloir, comme si qu'il souhaitait qu'on le remarque bien. Heureusement, Slayn avait rattrapé le coup, mais ce vieillard était tenace, et trop curieux. Cependant, il ne semblait pas être au courant que le rôle premier d'un Empereur - et surtout d'Ezekiel - était de tout savoir sur tout le monde.

" Je me fiche éperdument de vos démons et de votre prétendu recueillement. Vieillard comme vous êtes, je peux aussi vous licencier parce que vous ne serez pas apte à garder votre poste. Aussi, veuillez - la colère se ressentait seulement dans le vouvoiement. D'habitude il tutoie, sinon, il restait calme et stoïque - sortir de suite. Quant à votre vieux squelettes, soit mes mages s'en occuperont, soit il est temps pour vous de dormir aux heures qui arrivent. "

Comme un appel, quatre mages venant de nul part, étaient apparus autour de Zilean. Non, il n'était pas le bienvenue, lui et personne d'autre. Il n'avait pas à savoir et pas la peine de demander aux mages, tous semblaient dépourvu de paroles, et cela devait être fait exprès. Ezekiel savait choisir ses partisans. Et pour tout le respect qu'il avait au maitre d'arme - respect qui ne se tenait que dans l'âge et le pouvoir, et encore -, il le jèterait d'ici par la force s'il le fallait.

" Ces mages vont vous escorter vers la sortie, inutile de vous dire que l'accès sera verrouillé et que n'importe quelle de vos armes ou formules magiques seront inefficaces. Si vous prétendez ne pas pouvoir bouger, sachez que ces mages ont transporté plus que des hommes rouillés. "



~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Les geôles   Sam 10 Juil - 15:21

La situation allait devenir ingérable. L'empereur avait de plus en plus de mal à se contenir et connaissant la mentalité du maître d'arme, il n'allait pas apprécier de se faire expédier d'ici par autre chose que des militaires, d'autant plus que les mages étaient interdit d'accès dans cette zone.

Il n'y avait pas vraiment le choix. Clarifier les choses avec la poigne de fer qui le caractérisait. Zilean était un bon soldat. Si les ordres venaient de son supérieur Hiérarchique, il devrait être en mesure de comprendre.


" Quand je donne des ordres, j'entends qu'on les respecte!!! Cela est valable pour tous sans exception!

Cette zone est strictement réservée aux militaires. Ici, c'est ma juridiction! Les mages pantins, inutiles, et corrompus à la botte de l'empereur ne sont pas les bienvenus. Même si celui ci vous y appelle!

Vous avez deux secondes pour disparaitre de ma vue."

Il usa donc de son pouvoir pour immobiliser en premier lieu l'empereur par l'intermédiaire des métaux qu'il portait sur lui.

En voyant cela, les mages, fanatique de leur maître commirent le folie de lâcher Zilean et de vouloir s'opposer au généralissime.

Celui ci sortit alors quelques pièces de monnaies de sa poche, tandis que les sorciers se mirent face à lui en faisant exposition de leurs pouvoirs pour intimider leur adversaire. De la vague magie élémentaire et de la simple télékinésie bien lente et laborieuse pour la plupart.


" Puisque c'est l'argent qui vous guide..."

Il souffle alors sur les pièces à la manière d'un magicien de music hall et celle ci partirent comme des balles de mitraillettes en direction des mages qui furent tous fauchés dans un feu d'artifice de sang qui avait eu le mérite de faire taire tous les détenus autour d'eux.
Le général faisait rarement spectacle de sa magie, mais quand c'était le cas, toute forme de pouvoirs semblaient devenir obsolètes en l'espace d'une seconde.


" gardez la monnaie... J'AI BESOIN DE QUELQUES SOLDATS ICI!!!"

Après avoir hurlé bien fort cette dernière phrases, quatre soldats descendirent et saluèrent tous leurs supérieurs présents ici

" Vous me nettoyez ce foutoir, et escortez votre maître d'arme à votre étage.

Ziléan, je viendrez vous avertir personnellement quand nous en auront terminé, vous aurez alors tout le loisir de vous recueillir... Mais pour le moment... QUAND JE DONNE UN ORDRE, ON NE DISCUTE PAS, ON OBÉIS!"
Revenir en haut Aller en bas
Zilean Volimar

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 26
Localisation : Salle d'arme ou Ecole Militaire
Emploi/loisirs : Maitre d'arme/Professeur/Capitaine
Humeur : Fatigué

MessageSujet: Re: Les geôles   Sam 10 Juil - 15:37

Les quatre mages qui étaient apparus pour le supprimer de la pièce furent tous mit hors combat en deux secondes par le général, et les soldats qui descendait pour amener le vieil homme était tous des anciens élèves de ce dernier. Les paupières brulantes, les articulations qui le faisaient gémir et la légère peur occasionné par les mages, même si Zilean avait quasiment sortit sa dague pour les éliminer s'il le touchait, car il n'aimait pas les mages, il ne se serait pas laissé toucher par eux, ils seraient tous tombés en quelques instants, même avec son problème d'articulation.

Le général semblait, extrêmement tendu, tous comme l'Empereur, mais le Maitre d'arme ne se souciait pas des deux hommes, il avait comprit que les prisonniers n'allaient pas apprécier l'absence du Professeur, qui leur a donné quelques instants de plus à vivre.

Lorsque les soldats s'approchèrent, Zilean voulut se montrer fier en ce tournant vers eux et l'escalier pour s'en aller, mais il se sentit défaillir, et c'était le cas.


"Je ... je ... Amenez moi à l'infirmerie mes élèves"

Zilean était brulant de fièvre, et commençait à avoir les idées sombres, l'atmosphère de la pièce le détruisait petit à petit, et sa sensation de ce qui va arriver le rendait encore plus mal.

"Je vous ... prie... de ........"

Le Professeur tomba dans les bras des soldats, inconscient, il tentait de demander pardon à son souverain et son supérieur, mais sa santé venait de tombé au plus bas.


EDIT ninja : [Grande Infirmerie]


Dernière édition par Zilean Volimar le Dim 11 Juil - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Les geôles   Dim 11 Juil - 17:21

Ezekiel se sentait oppresser et incroyablement mal. Slayn usa à temps de son autorité, et de son pouvoir de magnétisme entre les bouts de métaux éparpillés sur l'empereur pour qu'il revienne à la raison, ou du moins, qu'il laisse faire le généralissime. En effet, il s'était emporté, et dépassaient ses propres droits. Il ne broncha donc pas quand ses mages partirent, seulement il trouvait son maitre d'arme plus insupportable encore qu'il ne l'aurait cru.
La fièvre semblait s'emparer de Zilean, et l'Empereur espérait que cela était "normal" et que son énervement n'ait pas provoqué cela. Ses pouvoirs pouvaient des fois l'échapper. Mais au moins, maintenant, lui et Slayn serait tranquille. Les soldats obéirent donc à Slayn, pendant que le jeune souverain essayait de respirer le plus normalement possible. Son corps tout entier était engourdit, sous pression, il serrait les poings, serrait la machoire. Laissant toujours son visage paraître sans faille. Ses yeux cherchaient une issue de secours tandis que Volimar sortait des lieux.
Les fois où Ezekiel s'était plongé dans ses profondeurs, il s'en souvenait toujours. Pour l'odeur des blessures, et de son propre pouvoir qui suintait sur les murs. Combien de fois avait-il usé de son effrayant pouvoir ? Combien de fois avait-il risqué de devenir définitivement fou ? Il ne comptait pas, et ne voulait pas à avoir à compter. Est-ce que son père avait eut à torturer lui aussi ? Prenait-il goût à cela avant la naissance du garçon et le départ d'Ellen ?

Ezekiel ne tourna pas les yeux vers Slayn. Il n'attendait aucune parole de morale ou de remise sur le chemin. Son regard et ce qu'il dégageait en disant long. Mais ils étaient aussi venus ici pour essayer de corriger ce problème.





~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Les geôles   Mer 14 Juil - 19:29

Une fois de nouveau seul avec son maître, Slayn poussa un soupir de lassitude tandis que son expression redevint plus sombre

"Bien... Suivez moi je vous prie."

Il entraina l'empereur dans une succession de couloirs avant d'arriver face à une porte semblant isolée de toute. Il ouvrit celle ci et et alluma une à une les torches de la pièce dans laquelle ils venaient de pénétrer. Il s'agissait d'une immense chambre de torture.

Un homme, les cheveux longs, le visage carré et mal rasé, se dessina alors, enchaîné aux murs.

En reconnaissant le généralissime celui ci s'énerva aussitôt et commença à se débattre en insultant les deux nouveaux arrivant. Voyant comment ça partait déjà, Slayn fit se resserrer ses chaînes autour du cou du prisonnier.


"Ta gueule..."

Il se tourne alors vers son maître en lui tendant les clefs des chaines du détenu.

" Cet ordure à été capturée il y à moins d'un an... Activisme anti-gouvernemental, attentats, prise d'otages, assassinats... Chacun est libre d'avoir ses opinions, mais cet homme à le sang de beaucoup d'innocents sur les mains... Je vous ai pris une personne de choix..."

Il marque une pause, comme s'il prenait le temps de mesurer les conséquences de ses actes et ajouta.

"... C'est comme ça que nous allons procéder pour Le contrôler... Ce type était condamné à disparaitre de toute façon... Nous renouvelleront l'expérience autant de fois que nécessaire...

Lâcher tout sur lui... Vous avez tous les outils à disposition si vous le souhaitez... Usez de votre magie, si vous ne trouver pas encore la torture conventionnelle assez cruelle...

L'important, c'est que vous lâchiez la bète qui est en vous... Pour mieux la dompter...

Quand vous serez calmé, nous conviendront d'un code pour contrôler ces pulsions..."

Il relâche alors son étreinte et laisse la vicitime désignée aux bons soins de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Les geôles   Jeu 15 Juil - 13:36

Les chaines avaient été mises entre les mais d'Ezekiel qui mit un temps avant de s'apercevoir de ce qu'il se passait et de mettre en forme toutes les paroles de son Généralissime. Le temps que l'odeur de la condamnation lui monte à la tête, que celle du sang s'imprègne de ce qu'il était devenu. Il avait les chaînes, le droit de vie ou de mort. Pendant des années, il avait montré aux yeux de tous un regard d'enfant, un visage calme mais une folie douce. Combien de fois avait-il tué avec son visage inquiétant mais inexpressif ? Ce soir là, il y eut un cataclysme dans son système. Une autorisation de déverser toute la rage emmagasinée.
Ses doigts se resserraient sur la chaîne, au même moment, une vague impressionnante d'énergie s'était dégagée dans la pièce, et rien que cela avait ouvert des coupures sur le corps de "l'ordure". L'Empereur avait changé de tête. Son visage d'ange et démon avaient pris des traits durs, et ses yeux brillaient.
L'Enfant portait bien son surnom. Il était Fou .
L'emprise qu'il avait sur la chaîne était quasi mortelle. Il s'amusait à serrer, mais jamais plus qu'il ne fallait. Jamais pour le tuer. Ezekiel usait de sa télépathie incontrôlable pour balancer tout les outils possibles et inimaginable traversé, transpercé le corps du torturé, qui semblait s'occuper d'autres douleurs que de celles qui lui étaient infligées physiquement.
Depuis le moment où l'Empereur avait pris les chaînes dans ses mains, il était plongé dans un monde qu'il ne connaissait pas : celui du jeune souverain. Il était piégé et tous ce qu'il endurait physiquement était multiplié dans sa tête. Il n'en trouvait pas la force pour l'exprimer, mais ses yeux, injectés de sang, puisaient juste le désespoir de pleurer. Pour lui ou pour les suivants qui endureraient peut-être le même sort que sa personne. Mais qui pourraient souhaiter ça, même à son pire ennemi ?
Un mot, bref, sortit de la bouche de la victime, prise entre des griffes acérées, pendant que son corps ne ressemblaient plus à rien et se vidait de son sang. Un mot qu'il avait prononcé, claqué, sans même savoir s'il serait entendu.


" Monstre . "

Ezekiel fut surprit dans son propre monde. Il eut un instant d'arrêt. Le temps que le mot arrête de résonner dans sa tête. Le temps qu'il prenne conscience de tout ce qu'il avait infligé en l'espace de quelques secondes, puis de quelques minutes. Le temps qu'il comprenne que cela faisait peut-être quelques heures qu'il s'épuisait à mettre en lambeau le corps d'un terroriste.
Un terroriste déjà mort depuis longtemps.
Ezekiel n'avait même pas remarqué tant il avait prit soin de vider toute son énergie à le faire souffrir, même étant déjà mort.
L'Empereur s'effondra sur ses genoux en lâchant la forte emprise qu'il avait sur la chaîne, la tenant toujours. Il était couvert de sang. Ses yeux, grands ouverts, exprimaient de la peur, la peur de soi-même. Il transpirait et soufflait comme une forge, suffoquait de fatigue. Impossible de prononcer le moindre mot. Il ne réussit que brièvement à traverser le fil d'esprit que Slayn autorisait Ezekiel a parcourir. Le temps d'envoyer à son bras droit l'appel au secours qu'il n'arrivait pas à prononcer.


" Aide moi ".

Ezekiel s'effondra .
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Les geôles   Jeu 15 Juil - 18:50

Durant tout le spectacle, Slayn n'afficha aucune émotions. Ce qu'il voyait n'était que la confirmation de ce qu'il savait déjà. Le bas du visage masqué par sa cape, il se contentait d'observer la scène de ses yeux turquoises glacés. Il voyait son maître avoir véritablement le diable au corps, mais ne ressentait aucune peur, ni tristesse à son égard. Quoi qu'il puisse être, il avait prêté serment au père de celui qui se faisait appeler "Monstre". Il gérerait cette situation comme il avait toujours géré tous les problèmes qui lui étaient tombé dessus depuis qu'il était apparu en ville. Avec efficacité.

Il entendit alors l'empereur l'appeler à l'aide. Il semblait enfin calmé.

D'un geste vif, il se précipita vers lui tout en enlevant et jetant sa cape au vent. Il attrapa son maître avant même qu'il ne touche le sol d'un bras solide et réconfortant. La cape redescendit alors pour couvrir l'empereur. (H.j : Même au milieu du sang et des boyaux, Slayn à toujours la classe Cool )

Il plongea alors son regard dans celui de son maître et afficha un sourire doux.


" Je ne vous laisserai jamais tomber jeune maître."

Il y eu quelques secondes de silence et il ajouta

" Ça a l'air de marcher... cette violence se calme si on lui donne l'occasion de se lâcher de temps en temps... Cependant je ne pourrais pas toujours être à vos côtés... Il va falloir que vous me fassiez confiance et me promettiez de suivre A LA LETTRE le code que je vais vous donner... il y va de votre avenir."
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Les geôles   Dim 18 Juil - 19:56

Ezekiel était fatigué, mais surtout terrifié. Jamais on ne lui avait donné l'occasion de faire autant de choses, et il avait peur de regarder ses propres mains. Rien que cette sensation de sang sur son visage le dégoutait et faisait battre son cœur trop fort à son goût. Heureusement, avant qu'il n'ait pu s'écraser contre le sol, Slayn était arrivé. Toujours aussi rapide, toujours aussi puissant. L'empereur ne pu s'empêcher de sourire. Un sourire léger.
Le jeune empereur avait horreur de cette force incontrôlable. De ce qu'il pouvait faire à quelqu'un d'autre, de ce qu'il avait osé faire, il y a plus de deux ans.
Une migraine survint au même moment où ses souvenirs revenaient. Il posa instinctivement ses mêmes sur sa tête, avec douleur, il en était aveuglé et les cris que les prisonniers avaient pu faire furent remplacés par les siens. Il était toujours soutenu par Slayn, mais brusquement, il se dégagea, recula, faillit ne pas tenir debout, se tapa contre le mur dans son dos qu'il n'avait pas vu. Il n'en pouvait plus, il allait exploser, mais c'est sa fatigue qui allait le stopper, tellement déterminé à ne rien infligé à son fidèle général, il sembla se torturer lui même, puis, à court de souffle, il posa son dos contre le mur, les yeux effrayés.


" Je ferais ce que tu veux ! "

Il ferait tout, absolument tout ce qu'il y avait à faire, même à dire.


" Je te le promets, Slayn ! "



~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Les geôles   Lun 19 Juil - 15:40

Remettant alors sa cape autour de ses épaules, Slayn regarda la crise de son maître sans paniquer. C'était normal qu'il réagisse de la sorte, on est toujours déstabilisé après une "première fois" en quoi que ce soit. Quand il sembla de nouveau calmé, le général ajouta.

"Comme je vous le disait tout à l'heure... C'est en vous, on ne peut plus rien y faire.

La première chose que vous allez devoir faire, c'est reconnaitre vos pulsion meurtrière et les accepter, quitte à les lâcher de temps à autre pour pouvoir redevenir vous même...

Mais on ne lâchera pas votre furie sans prendre le soin de lui imposer des règles.

Règle numéro 1 : "Jamais d'innocents"

Vous ne devrez vous en prendre qu'aux autres meurtriers, tueurs en séries, en liberté et qui ont échappé à la justice. Ou alors vous vous servirez des condamnés de cette geôle. Puisque vous êtes désormais un tueur, vos meurtres serviront une cause juste.


Règle numéro 2 : "Etre Sûr"

Avant de commettre une exaction, vous devrez tout mettre en oeuvre pour vous assurer que votre cible a bien du sang innocent sur les mains. Observez la, fouillez ses affaires personnelles, tous les moyens sont bon, mais vous ne devrez pas lâcher votre côté obscur temps que vous même ne serez pas absolument certains de votre coup.


Règle numéro 3 : "ne pas se faire prendre"

Vous devrez toujours paraître "normal" aux yeux de tous... Faite semblant de vous amuser, de cotoyer votre cour, de sourire, comme Un parfait enfant modèle... Peut être qu'en vous forçant, cela finira par redevenir une chose naturelle chez vous.

De plus vous devrez prendre le plus grand soin à nettoyer les traces que vous laisserai quand vous assouvirai votre soif de sang. Faites disparaitre les corps et le sang, et ne laissez rien qui permette de remonter jusqu'à vous..."

Il marque une pose et jette un regard lourd de sens sur son empereur.

" Si vous suivez ces 3 règles, vos actes et votre folie auront un sens... Quelque soit l'horreur de vos actes, le mal qui est en vous ne prendra jamais le dessus. Vous n'êtes pas encore, et vous ne serez jamais un monstre.

J'essayerai de vous accompagner autant que possible, mais il est impératif que vous appreniez à appliquer cette règle de vie seul.

Tuez autant que vous le voulez, mais ne perdez jamais ce code de vue.

Si vous l'oubliez et commettez l'irréparable, vous ne pourrez plus jamais vous considérer comme empereur, ni même comme un homme. Vous serez à mes yeux une menace pour l'empire. Et comme j'en serais responsable, je serez dans l'obligation de vous traquer, de vous trouver, et de vous éliminer."
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Alichino
Staff
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 11/06/2010
Emploi/loisirs : Empereur
Humeur : Contrarié

MessageSujet: Re: Les geôles   Mar 20 Juil - 11:02

Ezekiel, au bord de l'évanouissement, savait bien qu'il n'allait pas être traité avec une plume. Et il en remerciait Slayn. Il lui cita alors des règles à respecter, règle qu'il imprima de suite et qu'il penserait à chaque fois. Mais maintenant qu'on lui ouvrait la voie de la libération, il eut un goût amer dans la bouche. Un goût qui le laissait comprendre qu'il ne serait jamais un monstre, et que même si assouvir ses pulsions lui faisait un bien fou, il détestait cela. Le fait de ne même pas s'être rendu compte qu'au bout du compte, il martyrisait un corps déjà mort, à ce point là... Bien, il en serait ainsi.
La phrase qu'il retint le plus fut très certainement la suivante :
"Peut être qu'en vous forçant, cela finira par redevenir une chose naturelle chez vous. "
Il lâcha un sourire d'espoir à Slayn, se promettant de tout mettre en œuvre, promettant qu'il y arriverait coûte que coûte.


" De toute façon, je compte bien sur toi pour m'éliminer si cela arrivait. "

* C'est ce que j'ai fais avec mes parents.. peut-être que cela m'arrivera. *

Ezekiel qui allait se relever, entre l'entrain et l'amertume cette fois ne réussit pas à se retenir.
L'empereur s'évanouit.
Mais il souriait.



~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Slayn
Staff
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 31
Localisation : Regarde dans ton dos... non plus bas.
Emploi/loisirs : Généralissime
Humeur : Cynique

MessageSujet: Re: Les geôles   Mer 21 Juil - 18:35

En voyant son empereur s'écrouler, le général poussa un soupir de lassitude.
Il ouvrit un immense four crématoire et balança les restes du prisonnier dedans avant de soulever son empereur comme un vulgaire sac de patates et le mettre sur son épaule.

Puis il quitta la pièce pour l'emmener en lieu sûr.


---> La salle du trône
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les geôles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les geôles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes de Glace :: La Cité Blanche :: Le Château :: Intérieur du château-
Sauter vers: